Perpignan: Des sangliers sèment la panique en plein centre-ville de Rivesaltes

FAITS DIVERS L’un d’eux est mort étouffé en se coinçant le groin dans le portail d’une villa…

Nicolas Bonzom

— 

Des sangliers (illustration).
Des sangliers (illustration). — Christopher Jones / Rex/REX/SIPA

On risque de se souvenir longtemps de cette matinée de lundi, dans le centre-ville de Rivesaltes, une commune de quelque 8.500 habitants située près de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Aux alentours de 10 h 30, quatre sangliers d’une cinquantaine de kilos chacun ont déboulé dans les rues, semant la panique, relateL’Indépendant.

Mort étouffé

En quête de nourriture, l’un d’eux, qui s’était coincé le groin dans le portail métallique d’une villa du quartier, a arraché la grille en se débattant. Il est finalement mort étouffé, explique le quotidien régional. Pendant ce temps, les trois autres ont pu pénétrer dans le jardin, et y ont occasionné quelques dégâts.

Dans une école située près de là, les enfants ont été confinés pendant près d’une heure, le temps que gendarmes et policiers tentent de stopper les cochons sauvages. Le trio a finalement pris la fuite, en rejoignant les vignes.

Une espèce qui semble craindre de moins en moins la présence humaine : il y a quelques mois, à deux reprises, une famille de sangliers était venu faire trempette sur une plage du département, au milieu des baigneurs. Sans occasionner aucun dégât cette fois-ci.