Gard : Victime de violences conjugales, un octogénaire fait condamner son épouse

JUSTICE Agée de 75 ans, la prévenue a été condamnée à trois mois de prison avec sursis…

N.B.
— 
Illustration de personnes âgées. 
Illustration de personnes âgées.  — M. MEDINA/AFP PHOTO

Une femme, âgée de 75 ans, a été condamnée de quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel deNîmes (Gard). La septuagénaire devra également verser 1.000 euros de dommages et intérêts à son époux de 84 ans, avec qui elle est en instance de divorce depuis l’été dernier, suite aux faits qui lui sont reprochés.

Le 27 juillet, à Bagnols-sur-Cèze, la Gardoise voit rouge : son mari a dévoré des poissons qu’elle destinait au mari de sa femme de ménage, note Objectif Gard.

« Il est tombé »

Selon la victime, son épouse l’aurait violemment frappé à plusieurs reprises, l’obligeant à aller se réfugier à l’hôtel de police. « Je n’ai rien fait, il est tombé tout seul, j’ai entendu le bruit de sa chute dans le couloir », confie la septuagénaire.

Pourtant, les blessures relevées chez l’octogénaire au visage, au bras et à la jambe sont difficilement imputables à une chute. « Il est parti en se dépêchant, il est tombé, il tombe souvent », reprend la prévenue, citée par le site d’actualité. Mais le tribunal a statué en faveur du plaignan : depuis des années, l'homme disait à son entourage qu'il tombait, alors qu'il était victime de coups par son épouse...