Perpignan: Jugée pour violences envers son mari, une femme «extrêmement jalouse» est relaxée

JUSTICE La prévenue a cru que son conjoint draguait une autre femme, à qui il venait donner leur chien, dont ils voulaient se débarrasser…

Nicolas Bonzom
— 
Illustration: Justice, loi.
Illustration: Justice, loi. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Une femme âgée de 48 ans était jugée lundi devant le tribunal correctionnel de Perpignan (Pyrénées-Orientales) pour des violences conjugales envers son mari, en septembre 2015. Le couple, qui avait fait connaissance sur les bancs du collège, avait décidé de divorcer, rapporte L’Indépendant.

Présentée comme « extrêmement jalouse », la quadragénaire, qui a eu trois enfants avec le plaignant, humilierait son conjoint, le harcèlerait, l’inonderait de SMS agressifs, le bousculerait et le giflerait.

Elle aurait même, selon le quotidien, déjà fait irruption sur son lieu de travail pour faire scandale, et lui aurait… écrasé un beignet sur le visage.

« Je suis une maman aimante »

Les faits reprochés à la prévenue se seraient déroulés à leur domicile, à Toulouges. Apprenant qu’il aurait donné leur chien, dont ils voulaient se débarrasser, à une autre femme, elle aurait vu rouge. Pour elle, son mari voulait courtiser cette dernière. Les coups et les claques pleuvent, et conduiront l’homme à déposer une plainte.

« On essaye de me faire passer pour quelqu’un de violent, je suis juste une maman aimante, a confié la Perpignanaise, devant le tribunal. Il m’insultait tout le temps et je n’ai fait que me défendre (…) On a vécu de belles choses, on n’a pas eu trois enfants par hasard mais notre histoire d’adultes, d’amour, est terminée. »

Tandis que le parquet souhaitait voir appliquer une peine d’un mois de prison avec sursis, la quadragénaire a finalement été relaxée par le tribunal.