VIDÉO. Montpellier: A «I Love Techno», Caswell Vera va mixer dans la cour des grands

ELECTRO Le Montpelliérain de 28 ans, technicien telecom le jour, a été sélectionné pour se produire au plus grand festival electro indoor d’Europe, samedi au Parc Expo…

Nicolas Bonzom
— 
Caswell Vera
Caswell Vera — Luis Pusey pour Dernier Cri

Voilà des jours que Caswell Vera a la tête dans ses disques, à la recherche de la pépite qui fera mouche, samedi soir au Parc Expo de Montpellier (Hérault).

Le Montpelliérain, qui est technicien telecom le jour, passe derrière les platines la nuit depuis des années au Dièze, à la Villa Rouge, à l’Antirouille ou encore à l’Usine à gaz, à Béziers. A partir de ce week-end, les choses pourraient bien s’accélérer : le jeune homme de 28 ans a remporté le tremplin house de la métropole, qui lui a ouvert les portes du plus grand festival electro indoor d’Europe : I Love Techno. Caswell Vera mixera dans la purple room, de 19h15 à 21h15 aux côtés de pointures du genre.

« Une opportunité »

« Se produire à I Love Techno Europe, c’est une opportunité incroyable pour moi, c’est très gratifiant pour tout le travail fourni jusqu’ici, souligne le jeune homme. Au lendemain de ma victoire au concours, j’ai passé une grosse commande d’une vingtaine de disques. Mais je ne fais pas vraiment de playlist à l’avance, je verrai en fonction du feeling de la salle, de l’ambiance… »

Le virus des platines, Caswell Vera l’a attrapé « sur le tard », même si la musique l’accompagne depuis tout jeune. « Je sortais énormément en club, dans des festivals et comme tous mes potes mixaient, je m’y suis mis, note le Montpelliérain, dont les sets voguent entre techno et minimal house. J’ai appris à mixer sur CD, puis j’ai adopté le vinyl… A l’écoute, ça n’a pas du tout le même grain… »

« Ça va évidemment contribuer à le faire connaître »

En faire son métier, Caswell Vera en rêve, bien sûr. Mais il garde les pieds sur terre : « Vivre de la musique, je sais bien que c’est difficile. Je ne compte pas sur ça pour l’instant. » « C’est quelqu’un d’assez discret, mais qui joue une musique extrêmement intéressante, confie Fabien de Magic Agency, qui le produit le 17 décembre (23h55) au Mini Dièze, à Montpellier, aux côtés Losoul, pionnier de la house. I Love Techno Europe, ça va évidemment contribuer à le faire connaître encore plus. »

Samedi (19h-6h), Caswell Vera se produira à l’occasion de la 3e édition de I Love Techno Europe, au Parc Expo. Quatre salles accueilleront des pointures de la musique electro, dont Dave Clarke, Laurent Garnier, Mr. Oizo, Petit Biscuit ou Vitalic. Créé en 1995 et installé à Montpellier depuis 2011, c’est le plus grand festival indoor electro d’Europe.

Tarif : 38,50 euros. Pour venir, il est conseillé de prendre la ligne 3 du tramway, dont les passages sont renforcés, complétés par des bus (2 euros l’aller-retour).