Top 14: Le patron du MHR Mohed Altrad veut s'offrir le club anglais de Gloucester

RUGBY Le Montpelliérain promet de ne pas abandonner le club héraultais, mais souhaite faire connaître son entreprise d’échafaudage outre-Manche…

Nicolas Bonzom

— 

Mohed Altrad le président du MHR le 25 septembre à Montpellier
Mohed Altrad le président du MHR le 25 septembre à Montpellier — PASCAL GUYOT / AFP

Mohed Altrad, le patron du MHR, le club de rugby de Montpellier (Hérault), se rapproche du Gloucester Rugby, un club du sud-ouest de l’Angleterre. Dans un communiqué, le staff explique que « Gloucester Rugby est en mesure de confirmer qu’il y a eu des discussions avec Mohed Altrad, intéressé par devenir un actionnaire potentiel du club », histoire de répondre aux « rumeurs qui ont circulé dans les médias ».

Mais pour détenir deux clubs, le patron de l’entreprise d’échafaudage va surtout devoir convaincre les instances dirigeantes des deux pays, note Midi Libre, ainsi que l’European Professional Club Rugby (EPCR), qu’il n’y a aucun conflit d’intérêts.

Faire connaître son entreprise outre-Manche

Mohed Altrad ne le cache pas : s’il veut récupérer 55 % des parts du club anglais, c’est pour faire connaître son entreprise outre-Manche. « Notre groupe réalise environ un quart de son chiffre d’affaires en Angleterre, souligne-t-il à Midi Libre. Et pourtant, là-bas, nous sommes des inconnus. Il nous fallait un vecteur pour modifier cette situation. ».

Et le Montpelliérain n’écarte rien : outre être majoritaire et décrocher un sponsoring sur le maillot, il envisagerait même de renommer le stade, comme il l’a fait à Montpellier. Et il l’assure : il n’abandonnera pas pour autant le MHR…