VIDEO. Montpellier : Avec la série «Points de repères», ils revisitent l'Histoire sur Arte

TELEVISION La saison 1 du programme, réalisée par Pierre Lergenmüller et produite par Jean Mach, est en cours de diffusion jusqu’à Noël…

Nicolas Bonzom

— 

Extrait de la série Points de repères.
Extrait de la série Points de repères. — Points de repères

Dans une villa « avec piscine et barbecue » aménagée en studio, au beau milieu des vignes, à Castelnau-le-Lez (Hérault), Mad Films et Triarii inventent une toute nouvelle façon de raconter l’Histoire : Points de repères, leur série documentaire dont la première saison est diffusée sur Arte jusqu’à Noël (le dimanche aux alentours de 8 h 50, puis en replay), revisite les petits grains de sable qui ont bouleversé les civilisations à travers, notamment, un étonnant univers de synthèse, proche du jeu vidéo.

Cofinancé par la région, le programme séduit au delà des frontières, puisqu’il a été acheté dans dix pays dans le monde, dont la Russie, les États-Unis, la Hongrie, le Portugal, la Suisse, le Canada ou la Pologne... Al-Jazeera va également diffuser la série dans le Moyen-Orient. Et ça n'est pas terminé.

« Apprendre sans s'en rendre compte »

« L’idée, c’est de permettre à des adolescents, de jeunes adultes, et même à toute la famille, de se replonger avec plaisir dans des documentaires historiques, qu’ils apprennent sans s’en rendre compte, qu'ils se cultivent sans s'ennuyer, à travers des images séduisantes », note le producteur du programme, Jean Mach, qui a réalisé 8th Wonderland, sorti en salles en 2010.

Dans les 13 épisodes de 26 min de la saison 1, qui a coûté quelque 1,5 million d’euros, Points de repères se penche notamment sur la vie de Charles Darwin, sur l’histoire du rock ou de l’émancipation des noirs américains. Chacune de ces fresques, soigneusement préparées par des historiens, est ponctuée de décryptages et de mises en perspective avec le présent.

« Un médicament avec du sucre »

Les 13 premiers épisodes, qui ont nécessité le concours de 42 personnes pour sa conception, prennent également le temps de se poser une même question : et si tel ou tel événement n’avait pas eu lieu, que se serait-il passé ?

Extrait de la série Points de repères.
Extrait de la série Points de repères. - Points de repères

« Cette série, c’est une sorte de médicament avec du sucre, souligne Pierre Lergenmüller, le réalisateur de Points de repères, superviseur d’effets visuels de formation, dont le concept germe dans sa tête depuis de nombreuses années. Nous souhaitons donner envie aux gens qui n'ont rien à faire de l'Histoire de s'y intéresser. J’ai réellement envie que les téléspectateurs aient l’impression de voyager dans le temps, à travers l’espace virtuel que l’on a créé... »

Le succès est tel que la réalisation d’une saison 2, commandée par Arte, est sur le point d’être lancée, toujours du côté de Castelnau-le-Lez, pour un coût total d’environ 2 millions d’euros. Et outre les 13 épisodes pour la télévision, l’équipe va se pencher sur la création de trois épisodes de 8 min visibles avec un casque de réalité virtuelle.

Plus d'informations sur Facebook et Twitter : @ptsdereperes.