VIDÉO. Montpellier: Yann et Guilhem Cléophas, des frères de son pour Cœur de ville en lumières

MUSIQUE Le studio a été choisi pour composer l’un des thèmes de l’événement qui a eu lieu de jeudi à samedi…

Nicolas Bonzom

— 

Les frères Yann et Guilhem Cléophas.
Les frères Yann et Guilhem Cléophas. — Jean-Luc Catherine

Au studio Cléophas, à Montpellier (Hérault), on s’active pour apporter la toute dernière touche au thème sonore qui va accompagner le spectacle prévu de jeudi à samedi, sur la façade de la préfecture, pour Cœur de ville en lumières (lire ci-dessous).

Yann et Guilhem, deux frères nés à Montpellier, figurent parmi les compositeurs choisis pour illustrer les illuminations du festival, qui a rassemblé quelque 100.000 spectateurs en 2015. Ce studio, ils l’ont créé en 2007, quand leur groupe commun, Athénaïs, a raccroché ses guitares. « On s’est dit : le rock, c’est bon, on a goûté au truc, sourit Yann, qui est guitariste. On s’est donc tout de suite lancé dans un vieux rêve que l’on nourrissait depuis longtemps : composer pour des films ou des jeux vidéo… »

« On avait la foi ! »

Sans aucun contact, ni aucune idée des tenants et des aboutissants du métier, les deux frangins prennent « leur bâton de pèlerin » à la recherche de contrats… « On avait la foi ! », souligne Yann. Après des mois et des mois de « galère », encouragés par un troisième associé, ils finissent par inonder leur jeune studio de projets.

Ils œuvrent notamment pour le jeu vidéo musical Lost in harmony, développé par le studio Digixart, fondé par Yoann Fanise, créateur des Lapins crétins, et pour plusieurs publicités, cartoons et films d’animation dont Bouba et Zaza, produit par l’Unesco.

>> A lire aussi : VIDÉO. Montpellier : L'un des créateurs des «Lapins crétins» lance «Lost in harmony» avec Wyclef Jean

Et pour les frères Cléophas, il n’est pas question de n’utiliser « que des instruments virtuels », fabriqués via un ordinateur. « J’ai besoin de prendre ma guitare et Guilhem de se mettre au piano, confie Yann. Cela donne une vraie authenticité à la musique… Ensuite, on mélange tout. » Et travailler entre frères ? « On a tous les deux des façons de voir les choses assez différentes. On est plutôt complémentaire, confie Yann. On n’a souvent même pas besoin de se parler pour se comprendre. » Des frères de son.

Organisée par la chambre de commerce et la ville de Montpellier, la 3e édition de Cœur de ville en lumières a lieu jeudi, vendredi et samedi (18 h 30 à 22 h). Neuf spectacles son et lumière gratuits sont proposés sur des façades historiques.