Hérault: Après les inondations mortelles de 2014, le maire de Lamalou et son précédesseur en garde à vue

CATASTROPHE NATURELLE La crue du Bitoulet avait fait quatre morts dans le camping municipal…

Nicolas Bonzom

— 

Une femme dans sa maison inondée à Lamalou-les-Bains dans l'Hérault, le 18 septembre 2014
Une femme dans sa maison inondée à Lamalou-les-Bains dans l'Hérault, le 18 septembre 2014 — Pascal Guyot AFP

Le maire de Lamalou-les-Bains ( Hérault), Philippe Taillan (DVD) et son prédécesseur Marcel Roques (Nouveau centre), ont été placés en garde à vue ce mardi matin, dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Pézenas, indique e-metropolitain.fr.

Les deux hommes sont entendus dans le cadre d’une information judiciaire ouverte après les inondations mortelles qui ont eu lieu au mois de septembre 2014.

>> A lire aussi : Intempéries : Dans le Sud-Est, un automne 2014 meurtrier et éprouvant

Quatre morts au camping municipal

Dans la nuit de 17 au 18 septembre 2014, cette commune de 2.500 habitants avait été submergée par de violentes inondations. Quatre personnes avaient trouvé la mort dans le camping municipal, situé en bordure d’un cours d’eau.

L’enquête devra notamment dire si toutes les conditions de prévention et de sécurité avaient été respectées avant le drame, causé par le Bitoulet, la rivière qui traverse cette commune thermale héraultaise.