Perpignan: Frappée depuis des années, elle tue son mari violent

JUSTICE La Perpignanaise de 67 ans est jugée devant la cour d’assises, à partir de ce lundi…

N.B.

— 

Illustration de violences conjugales.
Illustration de violences conjugales. — S. Alcalay / SIPA

Une femme de 67 ans est jugée à partir de ce lundi devant la cour d’assises des Pyrénées-Orientales pour avoir tué son mari, le 26 avril 2014 à Perpignan.

La nuit qui a précédé les faits, elle avait eu une violente altercation avec son époux, fortement alcoolisé, qui l’avait frappée au niveau du crâne. Elle avait appelé la police, rapporte L’Indépendant, à qui elle avait demandé d’hospitaliser son mari en psychiatrie. En vain. La Perpignanaise s’était alors réfugiée à l’hôtel.

Victime de violences conjugales depuis de longues années

Le lendemain matin, de retour chez elle, elle tombait nez à nez avec son époux, furieux, qui l’a couvert d’insultes et menacée de mort. Prise de peur, elle a mis la main sur un Magnum 357, et lui a tiré une balle dans la tête.

Selon les éléments de l’enquête, la sexagénaire était victime de violences conjugales de la part de son mari depuis de longues années. Des gifles, des coups de pied, des menaces avec un couteau, un hachoir. Selonle quotidien régional, deux mois avant les faits, l’homme l’avait confondu avec un cambrioleur et avait tenté de l’étrangler.

La Perpignanaise, qui n’a jamais quitté son mari car « on n’abandonne pas quelqu’un de malade », avait tout de même déjà déposé quatre mains courantes.