Montpellier: Il fait semblant de jeter un engin explosif sur la synagogue

FAITS DIVERS Devant les militaires en faction, l’homme en état d’ébriété a fait semblant de jeter une grenade. Il a été interpellé et expliqué avoir voulu «s’amuser»…

Jérôme Diesnis

— 

Lors d'un office religieux dans une synagogue (illustration)
Lors d'un office religieux dans une synagogue (illustration) — F. Lancelot /SIPA

En état d’ébriété (il présentait un taux d’alcoolémie d’1,4 g par litre de sang lors de son interpellation), un homme de 35 ans a fait semblant de jeter une grenade factice devant les militaires du réseau sentinelle présents pour surveiller la synagogue Mazal-Tov, dans le quartier des Beaux-Arts à Montpellier.

« Ah si j’avais une bombe ! »

Passant devant les militaires, il les aurait menacés : « Ah si j’avais une bombe », avant d’ouvrir la canette de bière qu’il avait dans les mains. « Boum ! »

Les policiers l’ont interpellé et placé en cellule de dégrisement. Une fois les effluves de l’alcool dissipé, il a expliqué aux enquêteurs avoir voulu plaisanter. Pas sûr que le tribunal correctionnel de Montpellier devant lequel il sera convoqué partage son humour…