Montpellier: Ils martyrisaient leur enfant de puis plusieurs semaines, le couple est incarcéré

FAITS DIVERS Souffrant de fractures et de multiples traces de violence, un enfant de deux ans a été hospitalisé entre la vie et la mort. Le beau-père le frappait, la mère laissait faire…

Jerome Diesnis

— 

Police nationale (Illustration)
Police nationale (Illustration) — Nicolas Bonzom / Agence Maxele Presse

Soupçonné d’avoir frappé depuis de longue semaine un petit garçon de deux ans, un couple de Montpelliérain a été écroué mardi. La mère de garçonnet avait prévenu les secours une semaine plus tôt : son enfant venait de perdre connaissance après avoir chuté.

Le personnel médical du CHRU de Montpellier a alors découvert un enfant polytraumatisé, victime de nombreuses lésions de type fractures et hématomes. Certaines récentes, d’autres plus anciennes qui ne pouvaient correspondre qu’à de la maltraitance.

L’enfant pourrait conserver des séquelles

Alors que le pronostic vital du petit était engagé, la police a ouvert une enquête pour maltraitance. Selon les premiers résultats, le beau-père, âgé de 29 ans, serait à l’origine des nombreux coups, sa compagne (la mère de l’enfant), âgée de 20 ans, n’aurait rien fait pour l’en empêcher, tout comme la mère de l’homme violent, chez laquelle vivait le couple.

Tous trois ont été mis en examen. L’homme pour violences habituelles sur mineur de moins de 15 ans par ascendant, sa compagne pour non-empêchement, la mère du principal prévenu pour non-assistance à personne en danger. Elle a été laissée en liberté.

Les jours de l’enfant ne sont plus en danger. Mais il pourrait conserver des séquelles de son calvaire, notamment du syndrome du bébé secoué.