VIDEO. Gard: Un hôpital pour les tortues marines blessées

ANIMAUX Au Grau-du-Roi, le Cest Med œuvre à la conservation des tortues depuis 2003. La structure recueille, soigne puis relâche les spécimens qui ont été blessés…

Nicolas Bonzom

— 

Le Cest Med a lâché deux tortues en mer cette semaine.
Le Cest Med a lâché deux tortues en mer cette semaine. — Cest Med

Voilà treize ans qu’au Grau-du-Roi (Gard), les tortues marines ont leurs anges gardiens : au Cest Med (Centre d’études et de sauvegarde des tortues de Méditerranée), on recueille les spécimens blessés, on les soigne, puis on les relâche dans la Méditerranée.

Ainsi, depuis le début de l’année, 56 tortues vertes, Caouannes ou Luths ont repris des forces dans cet hôpital pas comme les autres, hébergé par le Seaquarium depuis sa création, en 2003. Cette semaine, Élios, une imposante Caouanne de 65 kg, ainsi que César, une petite femelle de 16 kg, ont pu être relâchées, en pleine forme, au large du Grau-du-Roi, à bord d’un vieux sardinier.

Pris au piège dans des filets de pêche

« L’association s’appuie sur un réseau d’observateurs qui repèrent les tortues blessées et nous les ramènent, souligne Jean-Baptiste Sénégas, le responsable du Cest Med. Lorsqu’elles sont relâchées, certaines sont balisées, ce qui permet de suivre leurs évolutions sur notre site Web. »

Comme Élios, soigné pour la troisième fois au Grau-du-Roi, la plupart des tortues de mer se blessent grièvement en se retrouvant accidentellement prises au piège dans des filets de pêche. Mais pas seulement. « Certaines subissent de violentes collisions avec des hélices de bateau, d’autres nous arrivent avec des occlusions intestinales suite à l’absorption de sachets en plastique », souligne Jean-Baptiste Sénégas.

Le Cest Med a lâché deux tortues en mer cette semaine.
Le Cest Med a lâché deux tortues en mer cette semaine. - Cest Med

Au-delà de soigner les bobos, le centre du Grau-du-Roi œuvre aussi à la sensibilisation des citoyens à la conservation des tortues et participe à des programmes de recherche pour contribuer à la sauvegarde de ces animaux, apparus sur Terre il y a plus de 200 millions d’années. Car si elles ont survécu à la disparition des dinosaures, les tortues sont aujourd’hui menacées par la pêche et la pollution marine.