Montpellier: Une exposition photo retrace 15 ans d'inondations

SORTIES Dans «Histoire de crues», l’espace Lattara et le Syndicat du bassin du Lez proposent de se souvenir des plus violentes intempéries qui ont frappé autour de la capitale héraultaise…

Nicolas Bonzom
— 
Une inondation à Lattes, en 2003 (Mairie de Lattes).
Une inondation à Lattes, en 2003 (Mairie de Lattes). — N. Bonzom / Maxele Presse

Lattes, décembre 2003. , mars 2013.  , octobre 2014… Autant d’épisodes d’inondations qui hantent encore la mémoire collective des habitants de la région de Montpellier.

Dans Histoire de crues, le Syble (le Syndicat du Bassin du Lez) a réuni des clichés retraçant 15 ans d’intempéries autour de la capitale de l’Hérault. L’exposition, à voir jusqu’au 29 octobre à l’espace Lattara à Lattes (du mardi au samedi), a été réalisée à partir de photographies prises par des amateurs, des victimes d’inondations, des journalistes, des artistes, des techniciens hydrauliques ou des communes.

Différents types de crues

Une cinquantaine de photographies qui permettent de se rendre compte à quel point Montpellier a payé un lourd tribut aux crues depuis le début des années 2000. Selon le Syble, 6.700 ha du bassin-versant du Lez, de la Mosson et des étangs de Palavas-les-flots sont inondables (soit près de 9 % du bassin total). Sur cette zone, vivent près de 25.000 personnes.

« Débordements d’étangs ou de cours d’eau, submersions marines ou ruissellement… L’exposition présente un panorama des différents types de crues qui touchent notre région », note Anne Boursiac, hydraulicienne chargée de mission à la prévention des inondations.

Parmi les photos remarquables de l’exposition, le sauvetage en zodiac d’habitants de Lattes ou le ravage d’un camping de Palavas-les-Flots en 2003,  en 2014 ou les halles Laissac les pieds dans l’eau, en 2015.