VIDÉO. On a rencontré Manuela, la gagnante de «The Voice Kids»

TELEVISION La Montpelliéraine, du haut de ses 7 ans, est en finale du télé-crochet, samedi sur TF1…

Nicolas Bonzom

— 

Manuela de The Voice Kids
Manuela de The Voice Kids — Yann Dejardin / Shine / TF1 / Bureau 233

C’est la coqueluche de The Voice Kids, dont la 3e saison est diffusée depuis la rentrée sur TF1 : samedi (20h55), du haut de ses 7 ans, Manuela défendra les couleurs montpelliéraines lors de la finale du télé-crochet, face à cinq autres jeunes candidats.

>> A lire aussi : VIDEO. La Lyonnaise Agathe Bonin en lice pour devenir «The Voice Kids»

20 Minutes a rencontré la benjamine de la compétition, qui a ému des millions de téléspectateurs, samedi dernier, avec son interprétation de La Bohème, de Charles Aznavour, en demi-finale…

« Un très gros rêve »

« Je n’arrive pas trop à réaliser tout ce qui m’arrive, sourit la petite Montpelliéraine, qui répond aux journalistes avec une étonnante maturité. Je ne me rends pas compte. Je crois que c’est un très gros rêve qui se réalise pour moi… »

La musique, Manuela, qui a grandi dans le quartier de la Paillade, est tombée dedans dès sa naissance, bercée par une famille de musiciens à l’accent gipsy.

Elle chantait en cachette à l’école

« Petite, elle a toujours été attirée par le chant, confie son père, Louis. Dès ses 2 ans, avec sa petite voix de bébé, elle chantonnait avec une justesse à peine croyable des titres de Johnny Halliday ou du Charles Aznavour. A chaque fois qu’elle chante, je suis ébahi… Mes parents, eux, ils pleurent. Elle transmet des émotions incroyables… C’est naturel chez elle ! »

Celle qui « chantait en cachette à l’école » en est persuadée : elle veut devenir chanteuse. Pourtant, Manuela a rêvé de tas d’autres métiers depuis toute petite… « Je voulais faire médecin, maîtresse d’école… Mais ça ne venait pas vraiment du cœur. Chanter, c’est une partie de moi. Je chante le matin, le midi et le soir. »

« Gagner ? Je vais tout faire pour ! »

Une ambition que soutient son père « à 100 % ». « Mais d’abord, elle le sait : il faut bien travailler en classe, c’est le plus important », sourit Louis, qui se dit « très fier » de sa fille. « Si je vais gagner samedi en finale ? Je ne sais pas, note Manuela. Si je gagne, tant mieux, je vais tout faire pour… Sinon, je serai contente pour les autres ! »

La protégée de M. Pokora fait en tout cas figure de favorite. Elle a déjà fait fondre le cœur de Kendji Girac, il y a quelques mois, lors d’un festival à Carcassonne (Aude). Sa bluffante reprise d’Andalouse postée sur le Web il y a quelques mois, l’un des succès du chanteur gitan, l’avait particulièrement séduit.

Samedi, Manuela affrontera une autre Languedocienne : Lou, une Audoise de 11 ans, originaire de Saint-Nazaire, près de Narbonne. Samedi, en demi-finale, elle a transporté le jury de l’émission avec une reprise des Yeux de la mama de… Kendji Girac.