Nicolin veut un nouveau défenseur à Montpellier? Ce serait Mongongu (et c'est pas vraiment un bon souvenir)

FOOTBALL L’ex-défenseur central d’Evian avait provoqué l’expulsion de Younes Belhanda sur la route du titre de 2012 et une tempête médiatique dans la foulée. Il est à l’essai au MHSC…

Jerome Diesnis

— 

Younès Belhanda face à Cédric Mongongu, le 1er mai 2012
Younès Belhanda face à Cédric Mongongu, le 1er mai 2012 — PASCAL GUYOT / AFP

Il le voulait, il risque de l’avoir. Louis Nicollin a tapé du poing sur la table, fort comme à son habitude, pour réclamer un défenseur central. Mardi matin, à Grammont, Cédric Mongongu était à l’entraînement avec le MHSC. A l’essai seulement pour le moment, mais il pourrait bien être le défenseur réclamé par le président.

>> A lire aussi : Montpellier: La cellule recrutement? «Une bande de clowns incompétents et grassement payés», peste Nicollin

Si le nom parle à quelques supporters montpelliérains, c’est que l’ancien joueur d’Evian Thonon Gaillard n’est pas un inconnu. C‘est lui qui avait provoqué l’expulsion de Younès Belhanda le 1er mai 2012, prélude à la tempête médiatique qui avait suivi (sans conséquence avec le titre au bout). C’est la magie du football professionnel…

Il fait partie de la famille des joueurs durs sur l’homme. Pas un poète du football et encore moins un « relanceur » hors pair, mais peut-être un joueur utile pour combler l’absence de Daniel Congré et la fin de carrière de Vitorino Hilton. A voir.

Montpellier, dernière défense de Ligue 1, n’a guère le choix… Cédric Mongongu a en tout cas l’avantage d’être libre (et donc sans indemnité de transfert), condition sine qua non pour qu’il rejoigne le club d’ici au mercato.

Un essai sans suite à Ajaccio en Ligue 2

Le défenseur a résilié son contrat avec le club turc d’Eskisehirspor après une saison blanche. Il lui reste à convaincre Frédéric Hantz, ce qu’il n’avait pas réussi à faire à Ajaccio (L2) cet été où son prêt était resté sans suite. Et s’il signe, il s’agira alors vraiment d’une question d’urgence. L’international congolais de 27 ans pourrait bien être absent de Montpellier pendant la Coupe d’Afrique des Nations…

En attendant, Louis Nicollin, volontairement provocateur, n’entre pas dans une colère noire gratuitement. Avant tout le monde (il en avait parlé dès le second match de championnat à Saint-Etienne), le président avait décelé les lacunes défensives de Montpellier. Quand son staff et ses recruteurs réclamaient un attaquant de couloir. Aujourd’hui, l’urgence est ailleurs…