Montpellier: Cinq jours après l’incendie, les halles de la Paillade ont pu rouvrir ce mardi

COMMERCES Un véhicule volé avait pris feu, la semaine dernière, et percuté un câble qui tenait l'un des poteaux devant le bâtiment...

Nicolas Bonzom

— 

Deux commerçants assistent aux travaux devant les halles de la Paillade, ce lundi.
Deux commerçants assistent aux travaux devant les halles de la Paillade, ce lundi. — N. Bonzom / Maxele Presse

Les commerçants des Halles des Quatre saisons, àMontpellier (Hérault), peuvent souffler. La mairie de Montpellier a donné lundi en début de soirée son feu vert à la réouverture du marché couvert, qui regroupe une quarantaine d’étals à la Paillade.

Ce mardi, dès 7h, les clients ont donc pu faire leurs courses dans le bâtiment « en toute sécurité », martèlent les commerçants. Car vendredi dernier, en découvrant l’affichette placardée sur les halles, ils ont accusé le coup : par mesure de sécurité, la ville décidait de fermer la structure « jusqu’à nouvel ordre ».

Une voiture volée en feu

En cause : l’incendie d’une voiture, qui a percuté un câble qui tenait un poteau devant l’entrée du bâtiment… Le ou les coupables, qui circulaient à bord de ce véhicule volé, sont toujours activement recherchés.

« L’intérieur des halles n’a jamais été touché par l’incendie, c’est un accident mineur. Le feu était à 15 m du marché », assure l’un des commerçants, qui regrette qu’« on ait fait tout un pataquès sur cette histoire pour pas grand-chose ». Pour le cordonnier, « la décision de fermer a été prise à la hâte, et sans véritable connaissance du problème ».

Une remise sur le loyer

Le premier objectif, ce mardi, pour les commerçants, était d’évaluer les pertes… Car pour certains, en plus d’un week-end sans client, c’est de la marchandise qui devrait se retrouver à la poubelle. « Pour ceux qui vendent du frais, cela va poser problème », confie Stéphane Gayraud, maraîcher et porte-parole des commerçants, qui espèrent que la ville leur accordera une remise sur le loyer…

Mais les étaliers n’en ont peut-être pas fini : les travaux effectués lundi ne sont que « provisoires » et la mairie pourra décider de refermer ponctuellement le site, en cas de nécessité, dans les prochaines semaines.