Montpellier: On vous dit tout sur la «nouvelle» Villa rouge qui ouvre ce vendredi

SORTIES Le DJ et compositeur Solomun, Tom Pooks et Shade font l’ouverture de la discothèque de référence, ce vendredi, du côté de la route de Palavas-les-Flots…

Nicolas Bonzom

— 

La Villa rouge, à Montpellier
La Villa rouge, à Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse

La Villa rouge entame sa révolution. La discothèque référence de Montpellier (Hérault), installée depuis 1998 sur la route qui mène à Palavas-les-Flots, rouvre son dancefloor ce vendredi après plusieurs semaines de fermeture pour travaux.

D’abord un club gay-friendly, lancé par Aimé Teissier, disparu en mars dernier, la boîte est devenue au fil du temps un temple de la musique electro en France. Carl Cox ou Laurent Garnier y avaient leurs habitudes aux platines. Mais ce week-end, c’est une Villa rouge totalement métamorphosée que vont découvrir les fêtards.

« Un club à part »

« Notre volonté, c’est de bousculer un peu la vision du clubbing que l’on a en France, confie John, le nouveau directeur de l’établissement. Nous voulons que la Villa rouge soit un club à part. »

Et un coup d’œil sur la nouvelle décoration des lieux suffit à saisir le virage à 180 degrés que la nouvelle « dream team » veut imposer au lieu : les clubbers évolueront entre un style urbain, végétal, street-art, voire vintage, avec une étonnante 2 chevaux qui trône au milieu de l’un des dancefloors de la discothèque. « Différent », quoi.

« On fait tomber toutes les barrières »

Le patio qui fait la réputation de la boîte lui, a été entièrement repensé, et proposera un baby-foot ou un photomaton dans une camionnette vintage… Dans ce lieu couvert, l’intensité sonore sera un peu plus raisonnable que dans le hangar principal, histoire de favoriser les liens entre les clubbers.

Rayon musique, on restera résolument electro, avec une tendance à défricher les sons émergents. Et le côté gay-friendly de l’ancienne Villa dans tout ça ? « On est en 2016, confie John. Je ne pense pas que l’on doit penser comme ça. Pour nous, il n’y a pas de club gay ou hétérosexuel. On est ouvert à tous, on fait tomber toutes les barrières. »

L’Opening de la Villa rouge débute ce vendredi avec le DJ bosniaque Solomun, Tom Pooks et Shade (25 euros). Samedi, Jean Ba, Greg Delon, Mellanie et Didj Mix prendront le relais (entrée gratuite avant 1 h 30, 15 euros ensuite), avec des dégustations et des food-trucks.