Occitanie est officiellement le nouveau nom de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

TERRITOIRE Le « Journal Officiel » a officialisé ce jeudi par décret le nouveau nom de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, baptisée sans surprise Occitanie. Son chef-lieu est Toulouse…

Jérôme Diesnis

— 

Le drapeau occitan flotte au-dessus de la place du Capitole de Toulouse, chef-lieu de la région Occitanie.
Le drapeau occitan flotte au-dessus de la place du Capitole de Toulouse, chef-lieu de la région Occitanie. — Alexandre GELEBART/REA

C’est officiel. La région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées s’appelle Occitanie. Le décret n° 2016-1264 du 28 septembre 2016 a été publié ce jeudi matin au Journal Officiel. Il confirme sans surprise la désignation de chef-lieu de région à Toulouse (453 300 habitants) et valide le nom d’Occitanie pour cette grande région de 5,6 millions d’habitants, qui en fait la cinquième plus peuplée avec quatre villes à plus de 100 000 habitants (Toulouse, Montpellier, Perpignan et Nîmes) et la deuxième plus vaste de France (derrière la Nouvelle Aquitaine). Avec une superficie de 72 724 km², elle est plus étendue que treize pays de l’Union européenne.

>> A lire aussi : C'est fait, le nom des 12 nouvelles régions a été officialisé

Cette dénomination est sans surprise. Elle valide la délibération du conseil régional du 24 juin, présidée par Carole Delga (PS), qui s’était lui-même appuyé sur une consultation publique à l’issue de laquelle le nom Occitanie avait été plébiscité parmi cinq propositions. Matignon avait également validé ce choix. Mais seule la décision du Conseil d’Etat faisait foi dans ce dossier. Il s’est donc prononcé à son tour pour cette dénomination.

Opposition d’une partie des Catalans et du FN

Le choix du nom Occitanie a été vivement contesté par une partie des habitants des Pyrénées-Orientales et notamment la mouvance proche des partis indépendantistes. Entre 7 800 et 10 000 personnes, selon les sources, s’étaient réunies dans les rues de Perpignan le 10 septembre pour réclamer la présence de Pays catalan dans l’appellation. Finalement, si le nom d’Occitanie est le seul officiel, le conseil régional a décidé d’apposer à sa communication officielle le sous-titre (officieux) Pyrénées Méditerranée.

France Jamet, présidente du groupe FN-RBM au conseil régional, a par ailleurs déposé le 17 août un recours devant le tribunal administratif visant à faire annuler la délibération du 24 juin 2016 sur la fixation du nom de la région. Cette délibération n’étant que consultative, le choix d’Occitanie est bel et bien définitif.