Hérault: Il n’y avait ni le préfet, ni le directeur des pompiers aux obsèques de Jérémy

CEREMONIE A la demande de la famille, le colonel n’a pas assisté à l’hommage au pompier mort le 21 septembre…

N.B.

— 

Près d'un millier de personnes ont salué la mémoire de Jérémy.
Près d'un millier de personnes ont salué la mémoire de Jérémy. — N. Bonzom / Maxele Presse

Il n’y avait aucun représentant officiel de l’État, ce mercredi matin, à la cérémonie d’hommage à Jérémy, décédé le 21 septembre des suites de ses graves brûlures.

>> A lire aussi : Un millier de personnes ont dit adieu à Jérémy, ce «héros» qui rêvait d'être pompier

Le sapeur-pompier héraultais, qui servait à la caserne de Saint-Mathieu-de-Tréviers depuis le 1er juillet dernier, a été grièvement blessé, le 10 août, dans un incendie qui a ravagé plus de 230 hectares de végétation à Gabian, au Nord de Béziers.

Une Légion d’honneur à titre posthume

Le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel, n’a pas fait le déplacement. Il a cependant écrit à la famille, et la Légion d’honneur qui devait être remise ce mercredi à titre posthume au sergent disparu, lui sera décerné dans les prochains jours, dans l’intimité.

Dans un communiqué, le préfet « s’engage formellement à ce que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce drame, et assure que les conclusions de ces enquêtes seront communiquées dans une totale transparence ».

>> A lire aussi : Après le décès de Jérémy, un élan de solidarité pour les pompiers brûlés de l'Hérault

Les proches veulent connaître la vérité

Une mission d’enquête s’est rendue dans le département, afin de rencontrer les acteurs de la sécurité civile du département. Par ailleurs, une enquête judiciaire et administrative est en cours.

A la demande de la famille du défunt, le directeur du Sdis (Service département d’incendie et de secours) de l’Hérault, le colonel Riesdorfer, n’a pas assisté à la cérémonie, lui non plus. Les proches de Jérémy veulent connaître dans quelles circonstances et pourquoi ce drame a pu avoir lieu.