Désert médical: Un maire de l’Aude organise un référendum pour financer l’arrivée d’un médecin

SANTE Alors que le dernier médecin part à la retraite, personne ne veut venir s’installer à Sallèles-d’Aude. Le maire a demandé aux habitants s’ils étaient prêts à payer pour en faire venir...

Jerome Diesnis

— 

Illustration: visite chez le médecin généraliste.
Illustration: visite chez le médecin généraliste. — Baleydier/SIPA

C’est un problème auxquels sont confrontés de très nombreux villages. Les médecins en zone rurale se font de plus en plus rares. Sallèles-d’Aude ne se situe qu’à une quinzaine de kilomètres de Narbonne et pourtant là aussi le problème se pose alors que le dernier praticien s’apprête à partir à la retraite.

Pour éviter le désert médical, le maire a proposé à ses 2.794 habitants de se prononcer sur le financement de l’installation d’un ou plusieurs médecins, salariés ou non de la commune. Une maison de santé serait aménagée dans des bâtiments déjà existants.

80 % des votants ont dit oui

Son coût estimé, 200.000 euros, supporté par la municipalité avec les répercussions possibles en termes d’imposition. « Si on n’est pas accompagné par les autres collectivités, c’est la commune qui assumera à 100 % le projet afin de ne pas perdre de temps, évoque le maire Yves Bastie (PS). Mais si elle doit le faire seule, il faut que ce soit une volonté forte de la population. »

Pour sonder ses administrés, l’édile a organisé un référendum. A 80 %, la population s’est prononcée pour cette idée. Il ne reste plus qu’à trouver un médecin motivé d’ici l’été prochain.