Montpellier: Emmaüs lui tend la main, elle escroque la communauté

JUSTICE Une trentenaire sans emploi embauchée par la communauté fondée par l’abbé Pierre, à Frontignan, a détourné 7.500 euros en l’espace de trois mois durant l’année 2014…

Jérôme Diesnis
— 
Une trentenaire embauchée par la communauté Emmaüs de Frontignan a détourné 7.500 euros en trois mois durant l’année 2014. (Illustration)
Une trentenaire embauchée par la communauté Emmaüs de Frontignan a détourné 7.500 euros en trois mois durant l’année 2014. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

« Je suis magistrat depuis longtemps et je n’ai jamais vu quelqu’un escroquer Emmaüs », rapporte Midi Libre, citant un juge dans son compte rendu d’audience, mardi. Une trentenaire, salariée en 2014 de la communauté fondée par l’ abbé Pierre, à Frontignan, dans l’Hérault, a été condamnée à deux ans de prison avec sursis et trois ans de mise à l’épreuve.

Une entreprise également escroquée

Embauchée comme secrétaire, elle avait détourné 7.500 euros en l’espace de trois mois. Mais également 78.000 euros de son précédent employeur, une entreprise de la localité proche de Sète, elle aussi partie civile dans ce procès. Avant que le larcin ne soit découvert dans cette société, elle avait préalablement résilié son contrat à l’amiable dans le cadre d’une rupture conventionnelle de contrat…