Montpellier : Deux entreprises de construction épinglées pour travail illégal

BÂTIMENT Cinq chantiers autour de la capitale héraultaise ont dû être stoppés...

Nicolas Bonzom

— 

Le secteur des services enregistre lui une légère baisse de 0,9%, tandis que le BTP, en recul de 10,6%, reste le plus touché
Le secteur des services enregistre lui une légère baisse de 0,9%, tandis que le BTP, en recul de 10,6%, reste le plus touché — Philippe Huguen AFP

Le tribunal administratif de Montpellier (Hérault) a rejeté la requête de la société Armatures Construction, qui contestait l’arrêté de la préfecture de l’ Hérault.

Il avait en effet été ordonné la cessation d’activité temporaire de cette société pendant trois mois, ainsi que de Norteman LDA, au motif de la lutte contre le travail illégal.

Cinq chantiers arrêtés

« Les services de la Direccte ont réalisé des contrôles qui ont permis l’arrêt durant trois mois des activités des sociétés Norteman LDA, entreprise de travail temporaire portugaise, et Armatures Construction, société donneuse d’ordres de la société Norteman », explique la préfecture dans un communiqué.

Cinq chantiers de construction ont dû être arrêtés sur les communes de Pignan, Castries et Castelnau-le-Lez. Le préfet de l’Hérault a réaffirmé à cette occasion « sa détermination dans la lutte contre le travail illégal et la concurrence déloyale qui dégrade les conditions de travail, et détruit l’emploi ».