Montpellier: La police fait retirer la «poubelle radar» qui a fait le tour du Web

VITESSE Mark Gimferrer, le graphiste dont l'idée a été révélée par «20 Minutes» lundi, n'a cependant pas écopé d'amende...

Nicolas Bonzom

— 

La poubelle radar de Castelnau-le-Lez
La poubelle radar de Castelnau-le-Lez — N. Bonzom / Maxele Presse

Sa « poubelle radar » a fait le tour du Web. Révélée par 20 Minutes lundi, l’ingénieuse idée de Mark Gimferrer de grimer sa poubelle en radar, histoire de faire ralentir les automobilistes sur l’avenue de l’Europe, à Castelnau-Le-Lez ( Hérault), est relayée par des tas de radios, journaux et chaînes de télévision depuis trois jours, et fait le bonheur des réseaux sociaux.

>> A lire aussi : Exaspéré par les excès de vitesse devant chez lui, il déguise sa poubelle en radar

« Je n’en reviens pas. Je reçois sans cesse des demandes d’interviews… Même un journaliste anglais m’a téléphoné… Et mardi, je suis invité sur RTL ! », sourit le graphiste héraultais. Un subterfuge qui fonctionnait plutôt pas mal : nombreux étaient les automobilistes qui levaient le pied à la vue de son œuvre.

« Vous savez pourquoi nous venons ? »

Oui, mais voilà… Le Castelnauvien a dû retirer manu militari sa poubelle, pourtant devenue une véritable vedette dans le quartier. « J’ai eu la visite de la police et des gendarmes, raconte Mark. Ils m’ont dit ''Vous savez pourquoi nous venons ?''. J’ai dit oui… Ils ont été très sympathiques, et m’ont demandé de la retirer, en m’expliquant à quel point cela pouvait être un danger pour la circulation. »

La poubelle se trouve à Castelnau-le-Lez.
La poubelle se trouve à Castelnau-le-Lez. - N. Bonzom / Maxele Presse

Un simple rappel à l’ordre, donc, tandis que le graphiste aurait pu écoper d’une amende de 135 euros. Une drôle d’aventure qui aura surtout permis à ce dernier de pointer du doigt la vitesse excessive de certains véhicules sur cette route ultra-fréquentée : « J’ai pu remarquer que je n’étais pas le seul à dénoncer ce problème… »

Pas d'accidents de circulation particuliers

Du côté de la police municipale, on affirme qu'il « n'y a pas d'accidents de circulation particuliers sur cette voie [limitée à 50 km/h], seulement quelques refus de feux, avec le tramway », note Jean-Marc Sylvestre, chef de la police municipale.

« Sur cette avenue, dès que les gens se plaignent, nous faisons des opérations de prévention, avec ou sans le radar. Mais il est possible que, quand nous ne sommes pas là, des voitures ou des motos en profitent pour rouler au dessus de la limitation. Nous faisons notre possible. »

Toute cette histoire aura également soufflé une idée à Mark. Il pourrait bien se lancer dans la « customisation » et la décoration de poubelles. « Pour rendre beau un truc plutôt moche à la base… Si une collectivité est intéressée par l’idée, je lance un appel ! » Et promis : il ne déguisera plus aucune poubelle en radar.