Languedoc-Roussillon: A 38°C, un mois de septembre déjà record

METEO Le Languedoc et le Roussillon croulent sous des records de chaleur. Jamais, depuis 100 ans, il n’avait fait aussi chaud dans de nombreuses villes de la région…

Jerome Diesnis

— 

Des vacanciers sur la plage de Palavas (Hérault)
Des vacanciers sur la plage de Palavas (Hérault) — Claude Corbier/Apercu/SIPA

Trente-huit degrés ce dimanche à Prades-le-Lez, dans la métropole de Montpellier ! Jamais les températures n’avaient été aussi chaudes au cours d’un mois de septembre dans la quasi-totalité du département. Un peu partout dans l’Hérault, mais aussi le Gard (37,2°C à Uzès), les Pyrénées-Orientales (35,3°C à Perpignan) et l’Aude (36,9°C à Narbonne), les records tombent les uns après les autres sous les chaleurs…

Partout ou presque : à Montpellier, le maximum (depuis la station de Fréjorgues) date toujours du 36,3°C le 25 septembre 1983, mais les plus grosses chaleurs étaient attendues en début de soirée. « Ces valeurs sont plus de 10°C au-dessus des normes de saison et constituent des records absolus de chaleur pour un mois de septembre, sur une période d’environ 100 ans et le début des relevés », souligne le site Météo-Languedoc qui s’appuie sur les relevés de Météo France.

« C’est la prolongation de l’été »

La canicule s’est installée dès le 1er septembre. Les valeurs les plus élevées se sont étirées ce dimanche de l’arrière-pays Montpelliérain à l’intérieur du Gard. Submergés par la chaleur, les Héraultais passent leurs week-ends sur le littoral, là où les températures sont les moins caniculaires.

« C’est réellement la prolongation de l’été, se réjouit Sylvie une restauratrice à Palavas-les-Flots. On a l’habitude que les Montpelliérains se réapproprient les plages en septembre, mais l’affluence est vraiment exceptionnelle. Pour nous, ça vient contrebalancer un printemps assez moyen. »

Les températures devraient rester largement au-dessus des normales saisonnières en début de semaine. Au moins jusqu’à mercredi. Ce lundi s’annonce encore très chaud et de nouveaux records pour un mois de septembre pourraient tomber, autour du littoral notamment…

Conséquences de cette chaleur, les risques d’incendie sont particulièrement forts sur une grande partie du territoire où mistral et tramontanes devraient souffler, notamment dans le Gard, et le littoral de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, jusqu’à 80 km/h.