Gard: Pluie d’amendes sur les participants à la rave-party illégale

FAITS DIVERS Les gendarmes ont dressé 680 amendes de deux fois 135 euros et relevé 774 infractions, alors que les organisateurs risquent des peines au pénal…

Jerome Diesnis

— 

6.000 personnes étaient regroupées sur l'ancien site minier de Portes, dans le Gard, pour un Teknival illégal.
6.000 personnes étaient regroupées sur l'ancien site minier de Portes, dans le Gard, pour un Teknival illégal. — Gendarmerie nationale

Au moment de quitter les lieux du teknival illégal organisé sur l’ancien site minier de Portes, dans les Cévennes, les 6.000 teufeurs ont eu droit à un important comité d’accueil, au cours de la semaine.

La gendarmerie avait relevé de multiples infractions, 774 au total, portant essentiellement sur l’état des véhicules. « C’est, en l’espace de deux jours, ce que la compagnie d’Alès relève généralement en deux mois », souligne Benjamin Suzzoni, commandant de gendarmerie à Alès.

>> A lire aussi : Aude: Deux morts et un blessé grave en marge d'une rave party dans les Corbières

Parmi ces infractions, 23 pour conduite sous stupéfiant. « C’est l’équivalent d’une année d’infraction à Alès », reprend Benjamin Suzzoni. Les amendes ont plu également pour le stationnement et la circulation sur des lieux interdits au public : 680 amendes de deux fois 135 euros au total.

« Nous avons les noms »

Mais ce sont les organisateurs de la rave-party qui risquent gros. « Organiser ce genre d’événement, c’est mettre en danger les gens qui vont y assister et la population autour car le site est totalement inapproprié, évoque le sous-préfet d’Alès, Olivier Delcayrou. Nous avons les noms et l’enquête suit son cours. J’espère qu’elle pourra aboutir et qu’il y aura des poursuites. »

Quarante personnes de la Croix Rouge, quinze secours à personne et 30 sapeurs-pompiers munis de porteurs d’eau ont assuré la sécurité de ce Teknival qui a mobilisé 50 gendarmes au total.