Noyade à Sète: La mère d’une victime dénonçait la lenteur des secours, sa plainte est classée sans suite

JUSTICE La fille de la plaignante, âgée de 29 ans, perdait la vie le 5 mars, après que sa voiture ait chuté dans le canal...

Nicolas Bonzom

— 

Reconstitution d'une noyade (illustration).
Reconstitution d'une noyade (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Le 5 mars dernier, une jeune femme de 29 ans perdait la vie en se noyant, à Sète (Hérault), après la chute de sa voiture dans le canal. Sa mère déposait alors plainte contre X pour homicide involontaire, deux mois et demi après l’accident. Elle vient d’être classée sans suite par le procureur de la République de Montpellier.

Dans sa plainte, elle visait, comme l’explique Infos-H24, un délai d’intervention trop long des secours. Ils seraient arrivés environ 45 minutes après l’accident : cette nuit-là, il n’y avait pas de permanent à Sète, et les sauveteurs ont dû arriver d’Agde.

L’avocat va saisir le juge d’instruction

Selon elle, sa fille, bloquée dans son véhicule, aurait pu être sauvée si un policier ou un pompier avait plongé, ou si les plongeurs professionnels étaient arrivés plus tôt.

La défense ne devrait pas s’arrêter là : l’avocat de la famille de la victime devrait saisir le doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de Montpellier, rapporte le site d’actualités.