Béziers: L'exhibitionniste se justifie en invoquant la maladie de La Peyronie

JUSTICE Interpellé pour s’être masturbé sur son balcon devant une école, il lui est par ailleurs interdit de fréquenter des établissements scolaires à l’avenir…

Jerome Diesnis

— 

Illustration justice.
Illustration justice. — G . VARELA / 20 MINUTES

Un homme déjà condamné à six reprises par le passé pour des faits d’exhibition sexuelle a été condamné à deux ans de prison avec mandat de dépôt à l’audience. Inscrit sur le fichier des délinquants sexuels, il devra par ailleurs se soigner.

Il avait été interpellé mercredi suite à la plainte de trois personnes qui l’avaient aperçu en train de se masturber sur son balc, qui donne devant un établissement scolaire.

Il prétexte la maladie de la Peyronie

Le prévenu a tenté de se justifier en évoquant sa maladie de La Peyronie. « Je ne me suis pas masturbé, je me suis étiré le sexe. C’est très douloureux physiquement et mentalement. »

L’explication n’a pas convaincu la cour qui lui a fait remarquer qu’il pouvait s’étirer le sexe chez lui et non à la vue de tous. Il lui a par ailleurs été interdit de fréquenter des établissements scolaires à sa sortie de prison.