Montpellier: Un ex-élu FN porte plainte contre Philippe Saurel pour diffamation

JUSTICE Le maire de la capitale héraultaise avait attribué au conseiller municipal des propos antisémites tenus sur un compte Twitter…

N.B.

— 

Le compte Twitter supprimé ce lundi.
Le compte Twitter supprimé ce lundi. — Twitter

Djamel Boumaaz (sans étiquette), conseiller municipal et conseiller métropolitain à Montpellier, a déposé plainte pour diffamation à l’encontre de Philippe Saurel (divers gauche), maire et président de la métropole.

>> A lire aussi : Montpellier : Accusé de propos antisémites, un élu envisage de porter plainte contre le maire

Cela fait suite à la publication, en mai dernier, d’un communiqué dans lequel le premier magistrat attribuait à l’ex-élu FN, habitué au buzz et aux dérapages, des propos « à caractères antisémites » publiés « sur son compte Twitter ». Philippe Saurel annonçait alors qu’il avait saisi le procureur de la République à ce propos.

« Je n’ai jamais eu de compte Twitter »

Sur le compte Twitter concerné, qui a été fermé quelques heures plus tard, on pouvait lire de virulents propos antisémites et anti-Israël, certains niant l’existence de la Shoah. Mais ce compte-là, Djamel Boumaaz a rapidement signifié qu’il ne lui appartenait pas, et qu’il avait été ouvert par quelqu’un d’autre.

>> A lire aussi : Montpellier : Un conseiller municipal élu avec le FN décroche et enterre un drapeau arc-en-ciel

« Je n’ai jamais eu de compte Twitter, ce compte ne m’appartient pas, et je ne l’ai pas créé, assurait-il alors à 20 Minutes. Je condamne absolument tout ce qui a été écrit sur ce compte. (…) Je ne comprends pas comment le maire peut publier un communiqué de presse en me taxant de propos antisémites, alors que depuis plusieurs heures, les médias annoncent que ce compte ne m’appartient pas. »

Le récépissé de plainte diffusé ce mercredi à la presse par Djamel Boumaaz signifie par ailleurs que la personne qui aurait ouvert ce compte en usurpant son identité aurait été interpellée le 28 juillet dernier. Elle aurait été mise en examen, selon l’élu de l’opposition.