Hérault: Il reçoit des PV pour excès de vitesse alors qu'il est en prison

INSOLITE Un trafiquant en détention vient de se voir retirer son permis pour excès de vitesse. Mais qui conduit sa voiture ?...

G.D.
— 
Illustration d'un radar de vitesse
Illustration d'un radar de vitesse — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Comment peut-on recevoir des PV pour excès de vitesse en étant en détention ? Un trafiquant de Lunel, près de Montpellier, en fait l’expérience. Selon Le Midi Libre, sa voiture, une BMW, a déjà fait l’objet de cinq contraventions que cet Héraultais a reçu en prison.

Des policiers pressés

Facile pour lui de prouver que ce n’est pas lui qui est au volant. L’homme est écroué depuis le 24 novembre 2015 à Villeneuve-lès-Maguelone, dans l’Hérault, après avoir été placé en détention provisoire. Il avait été arrêté en 2013 pour trafic d’armes et de cocaïne.

Mais qui conduit son véhicule, alors ? Des policiers. En effet, sa voiture a été saisie et confiée à la police judiciaire comme véhicule de service. Et visiblement, les conducteurs commettent parfois des excès de vitesse.

Une pratique autorisée

Depuis 2011, la loi autorise la police à utiliser des véhicules saisis lors d’une procédure judiciaire. Mais le texte ne prévoit rien sur les contraventions. Un vide juridique que l’avocat du condamné, Me Cyril Malgras, dénonce. « Un dernier courrier récemment reçu lui indique qu’il a perdu son permis. C’est la cerise sur le gâteau ! Nous sommes dans l’aberration la plus totale ! », raconte-t-il au quotidien régional.

Le parquet a été saisi de cette situation ubuesque.