Montpellier: Rémi Gaillard vs Audrey Pulvar, épisode 2

SOCIETE Lors de l’annonce du week-end portes ouvertes à la SPA, l’humoriste montpelliérain est revenu sur la vidéo polémique Dog, sans rien lâcher…

C.D.

— 

Rémi Gaillard
Rémi Gaillard — Youtube

Un an après, il reconnaît que « ce n’était peut-être pas sa meilleure idée » mais il ne regrette rien. A l’occasion de la conférence de presse sur le week-end portes ouvertes au refuge SPA de Villeneuve-lès-Maguelone, l’humoriste Rémi Gaillard est revenu sur la vidéo Dog qui avait déclenché l’ire de Audrey Pulvar et de « féministes extrêmes » comme il les qualifie.

>> A lire aussi : VIDÉO. Montpellier: Rémi Gaillard en défenseur des animaux dans sa dernière vidéo

Record d’adoptions

Dans ce sketch, il simule, déguisé en chien, un acte sexuel sur une femme allongée sur la plage. « Une ministre m’a même accusé d’être un violeur », déclare-t-il, l’air affligé, avant d’affirmer qu’après la publication de cette vidéo, la SPA de Montpellier enregistrait « un nombre record d’adoptions ».

Comme le rappelle Midi Libre, l’affaire avait à l’époque déclenché ce tweet d’Audrey Pulvar :

« Qu’on l’abandonne sur une aire d’autoroute ! »

Jeudi en conférence de presse, l’humoriste montpelliérain a déterré la hache de guerre. « Moi, ce que dit Audrey Pulvar je n’en ai rien à foutre », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Je propose qu’on l’abandonne sur une aire d’autoroute, qu’elle prenne conscience de la réalité des choses. J’ai agressé personne, j’ai tué personne, j’ai fait cela pour les animaux ».

>> A lire aussi : Montpellier: VIDÉO. Rémi Gaillard fête quinze ans de délires