Montpellier: Le corps du canyoniste disparu depuis deux semaines retrouvé en Isère

FAITS DIVERS Il s'était rendu en Isère afin d'accompagner sa compagne qui préparait le brevet d'Etat. Miraculée, celle-ci a été retrouvée la jambe cassée, après trois jours de souffrance...

Jerome Diesnis

— 

Hélicoptère du PGHM, peloton de gendarmerie de haute montagne. AFP PHOTO / REMY GABALDA
Hélicoptère du PGHM, peloton de gendarmerie de haute montagne. AFP PHOTO / REMY GABALDA — AFP

Plus de deux semaines après sa disparition, le corps du canyoniste héraultais disparu en Isère, dans le secteur de la cascade de Bâton entre Livet-et-Gavet et Allemont a été retrouvé.

Les hommes du Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de l’Isère l’ont retrouvé dimanche matin. L’homme âgé de 36 ans a été depuis formellement identifié.

Anaïs sauvée d’une mort atroce

Sa compagne, Anaïs, âgée de 29 ans, a eu beaucoup plus de chance. Malgré une jambe cassée, elle a réussi à survivre pendant 72 heures au bord de la cascade dans cet endroit sauvage et très difficile d’accès. C’est un promeneur qui l’avait repérée alors qu’elle semblait vouée à une mort certaine. « Elle a survécu pendant plusieurs jours dans des conditions très difficiles. Elle est restée avec une jambe cassée dans une combinaison mouillée. C’est une miraculée », évoque le commandant Jérôme Grange qui dirige le PGHM isérois.

L'Héraultaise suivait une formation au Creps afin de passer le diplôme d’Etat de canyoning. L’accident s’est produit lors d’une descente en rappel de 130 mètres. Mais à la suite d’une erreur, ils se sont retrouvés avec une corde trop courte et ont été contraints de sauter sur un amas rocheux. Pris au piège par le courant et les remous de la cascade, Julien n’a pas survécu à cette chute.