Béziers : Il projetait un attentat au Cap d'Agde car il n'aimait pas «les culs nuls»

JUSTICE Déjà condamné pour apologie du terrorisme, l'homme a écopé de six mois de prison supplémentaires...

N.B.

— 

Photo d'illustration des vacances en centre naturiste.
Photo d'illustration des vacances en centre naturiste. — Eliseo Fernandez / Reuters

Déjà condamné au mois d’octobre dernier à un an de détention pour apologie du terrorisme, un homme a écopé de six mois de prison supplémentaires, ce vendredi à Béziers (Hérault). Il lui est reproché d’avoir voulu commettre un attentat… dans un camp naturiste, explique Midi Libre.

Ce sont des détenus, qui l’auraient dénoncé, l’accusant de prosélytisme, d’appels à la prière trop bruyant et de propos antisémites. L’un d’entre eux aurait également soufflé aux agents pénitentiaires que cet homme voulait commettre un attentat au Cap d’Agde car « il n’aimait pas les ''culs nuls'' », rapporte le journal régional.

Un projet que réfute le principal intéressé, qui dénonce un « acharnement ». Comme le rappelle Midi Libre, ce prévenu n’est autre que le gérant d’un restaurant de Béziers, qui avait été interpellé en septembre 2015. Il proposait, à sa carte, des menus aux noms de Kalach, Grenade ou Famas.