Montpellier: Un sans-abri multipliait les cambriolages... car il voulait aller en prison

FAITS DIVERS L’homme a été interpellé lundi. Il a signifié vouloir être admis en maison d’arrêt, pour être nourri et logé gracieusement…

Nicolas Bonzom

— 

Illustration cambriolage.
Illustration cambriolage. — CARDINAEL/ISOPRESS/SIPA

Lundi, un sans-abri âgé de 26 ans a été interpellé, près de la préfecture, à Montpellier (Hérault). C’est une habitante qui a appelé la police après avoir surpris l’homme en train de tenter de détruire sa porte d’entrée à coups de pied, explique Infos-H24. Il était porteur d’un jeu de clés dérobé quelques jours auparavant dans un appartement.

Comme le rapporte le site d’actualité, l’homme était « très coopératif » durant sa garde à vue. Il a expliqué aux policiers qu’il tenait absolument à être mis en prison.

Condamné à six mois de prison avec sursis

Il est même allé jusqu’à désigner trois autres logements qu’il avait cambriolés le week-end dernier, et dont il avait revendu les objets dérobés…

Le sans-abri a expliqué aux policiers interloqués qu’il n’avait pas du tout apprécié sa remise en liberté, après son procès au tribunal correctionnel, vendredi, pour… des cambriolages. Condamné à six mois de prison avec sursis, il avait été libéré. Sa volonté était plutôt d’être admis à la maison d’arrêt, où les pensionnaires sont « nourris et logés gracieusement ».

Il a donc décidé de récidiver pour que son vœu soit exaucé.