Montpellier : Le collectif VHS fédère les talents de la fiction de demain

AUDIOVISUEL Ce véritable «Studio Bagel» à la montpelliéraine rassemble des auteurs, des comédiens, des réalisateurs et des techniciens...

Nicolas Bonzom

— 

La série Spotters’ Rift / Ludwig Oblin
La série Spotters’ Rift / Ludwig Oblin — Collectif VHS

De L’homme qui aimait les femmes de François Truffaut (1977) à Didier d’Alain Chabat (en 1997), Montpellier n’a jamais cessé d’être une terre de tournage très fertile. Mais depuis plusieurs années, de jeunes talents en ont fait une terre de courts-métrages et de web-séries.

>> A lire aussi : Les cinq films cultes tournés dans la capitale héraultaise

Ces nombreux auteurs, réalisateurs, comédiens et techniciens, professionnels ou encore amateurs, ont désormais un point commun : le collectif VHS. Cette association tente de fédérer la fine fleur de la fiction d’ici. Un véritable « Studio Bagel » à la montpelliéraine, qui attise la curiosité de grandes chaînes de télévision.

Une chaîne YouTube

« A Montpellier, il y a de très nombreux courts-métrages et web-séries, note le comédien Frédéric Perchet, président du collectif VHS. Plutôt que chacun ait son petit public, chacun de son côté, on s’est dit qu’on allait fédérer les contenus… »

Sur sa chaîne Youtube, l’association diffuse ainsi les épisodes de Spotters’Rift, Mordred, Bad Cass (dont les trois épisodes pilotes sont à découvrir d’urgence) ou le court-métrage médiéval Birth of a hero, hommage à Link, le personnage du jeu vidéo Zelda.

Mettre en commun les équipes

« Cela nous permet de générer plus de vues, plus de fans, et d’avoir plus de poids, lorsque le collectif présente nos projets aux producteurs télé, par exemple », note Samuel Debout, le créateur de Soundlife Prod, une jeune boîte de production de Montpellier, membre de VHS.

Vous êtes acteurs, techniciens, amateur ou pro et vous souhaitez rejoindre nos équipes pour les prochains tournages?...

Publié par VHS sur jeudi 2 juin 2016

Mais l’objectif de ce collectif, c’est aussi le partage. « On a également la volonté de mettre en commun les talents, et les moyens de production, pour plus d’efficacité et d’entraide, souligne Frédéric Perchet. On vient de terminer le tournage d’une fiction, dont les équipes se sont rencontrées via VHS. »

Le projet « militaire et fantastique » The fantastic soldier of space and time by James Croshett sera bientôt à découvrir en ligne.