Allocations familiales: Prison avec sursis pour l'imam fraudeur

JUSTICE Le controversé Mohamed Khattabi et sa femme ont été reconnus coupables d’avoir indûment reçu 20.000 euros de prestations sociales…

20 Minutes avec agence

— 

L'imam de Montpellier, Mohamed Khattabi, dans une vidéo sur YouTube.
L'imam de Montpellier, Mohamed Khattabi, dans une vidéo sur YouTube. —

L’imam Mohamed Khattabi a été condamné à six mois de prison assortis de sursis et de mise à l’épreuve, mercredi dernier, pour avoir « touché et recelé des prestations sociales indûment versées » par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ainsi que pour « travail dissimulé ».

Nadia Mallem, sa femme, s’est, elle, vu infliger une peine de trois mois de prison avec sursis dans les mêmes conditions par le tribunal correctionnel de Montpellier (Hérault). Les deux époux devront également rembourser les sommes perçues illégalement et les frais de justice, pour un montant total de 19.779 euros, indique Midi Libre.

Les avocats avaient accusé les autorités d’avoir fait pression sur la CAF

Les peines correspondent aux réquisitions prononcées à l’issue du procès le 13 avril dernier. Pour rappel, le couple était accusé d’avoir reçu environ 20.000 euros au titre de l’allocation parent isolé et de l’aide au logement alors qu’il ne répondait pas aux critères pour en bénéficier.

Les avocats de Mohamed Khattabi, soupçonné de radicalisme et assigné à résidence depuis fin 2015, avaient accusé les autorités d’avoir fait pression sur la CAF pour trouver une infraction à imputer à l’imam de la mosquée montpelliéraine Aïcha.