Nîmes : Un policier interpellé dans une grande surface pour avoir volé... du maquillage

FAITS DIVERS Le fonctionnaire a déclaré souffrir d'une dépression depuis plusieurs mois...

Nicolas Bonzom
— 
Illustration d'un policier.
Illustration d'un policier. — JS EVRARD/SIPA

Objectif Gard rapporte ce jeudi qu’un policier d’une quarantaine d’années de Nîmes devra se soumettre à un examen psychiatrique. Une expertise qui doit permettre au parquet de décider des suites judiciaires à donner à l’encontre de ce fonctionnaire : samedi, il avait été interpellé dans une grande surface pour des vols à l’étalage.

A l’ouverture du magasin, l’homme s’est fait prendre en train de dérober pour 46 euros… de maquillage. Selon les premiers éléments de l’enquête, il semblerait qu’il ait ses habitudes dans la grande surface, car il savait que le vigile était absent à cette heure-là.

Une dépression

Placé en garde à vue, le policier s’est vu retirer son arme de service. Une perquisition à son domicile a permis de mettre la main sur d’autres objets volés, dont des jouets… alors que cet homme n’aurait pas d’enfant. Pour se défendre, Objectif Gard note que l’homme aurait déclaré souffrir d’une dépression depuis plusieurs mois.

L’homme a été relâché. Il sera convoqué pour être jugé ultérieurement. Une histoire qui a fait le tour des commissariats du département…