Montpellier : Pour la sortie de «Warcraft», le Gaumont Multiplexe se dote de la technologie Imax laser

CINEMA Meilleur son, meilleure image, meilleure expérience... «20 Minutes» vous explique ce que les spectateurs pourront vivre, à la fin du mois, à Odysseum...

Nicolas Bonzom

— 

Capture d'écran de la bande-annonce du film «Warcraft».
Capture d'écran de la bande-annonce du film «Warcraft». — UNIVERSAL/LEGENDARY PICTURES

A la fin du mois, le cinéma Gaumont d’Odysseum à Montpellier accueillera le plus grand Imax laser présent dans un multiplexe en France : 375 m2 de pur bonheur pour les fous de cinéma à grand spectacle.

Si vous voulez trouver plus grand, il faut quitter les salles obscures et prendre la direction du Futuroscope, où la toile est l’une des plus impressionnantes d’Europe.

Le « nec plus ultra »

A Montpellier, la direction du multiplexe, qui installe l’Imax laser dans l’une de ses 17 salles, espère que la technologie sera fin prête le 25 mai, pour la sortie de Warcraft : le commencement. Mais L’Imax laser, c’est quoi au juste ? 20 Minutes vous explique tout.

« L’Imax laser, ça change tout pour les spectateurs, souligne Maïa, la responsable de la communication du cinéma Gaumont. Ce n’est ni la même image, ni le même son… C’est le nec plus ultra en termes d’expérience cinéma ! Tout ce que l’on peut parfois reprocher à la technologie 3D, comme l’effet de « dédoublement », le côté parfois un peu sombre, le focus au milieu… Tout ça, c’est gommé ! »

De nouvelles lunettes

Du côté de la technique, ce sont 12 canaux, contre 7 au maximum pour une projection cinéma « traditionnelle », qui enverront le son. L’écran de projection sera plus proche des spectateurs, qui seront, quant à eux, positionnés un peu plus en hauteur que d’habitude. Et les lunettes, elles, n’auront plus rien à voir avec les lunettes 3D qu’on a l’habitude d’utiliser… Elles devront d’ailleurs être rendues à la fin de la projection.

Du côté des tarifs, rien n’est encore fixé. « Cela devrait être de l’ordre de 3 euros de supplément, environ, pour la 2D, et 5 euros pour la 3D, souligne Maïa Simon. Les abonnés ne paieront pas de suppléments. » Une dizaine de films Imax sont attendus cette année : après Warcraft, sortiront Alice de l’autre côté du miroir ou SOS Fantômes.