Illustration justice.
Illustration justice. — G . VARELA / 20 MINUTES

JUSTICE

Perpignan: « J’aimerais avoir une discussion avec elle », ose l'agresseur sexuel devant le tribunal

Les juges ont été au-delà des réquisitions du procureur en le condamnant à quatre ans de prison dont un avec sursis et mise à l'épreuve...

Loin des regrets qu’auraient aimé entendre les juges et la victime, un homme âgé de 24 ans a choisi une curieuse ligne de défense devant le tribunal correctionnel de Perpignan où il comparaissait pour une agression sexuelle qui remonte au 13 juillet 2013. « J’aimerais avoir une discussion avec elle », a-t-il osé à la barre. Alors que sa victime, au contraire, aimerait ne plus jamais entendre parler de lui et oublier cette nuit d'angoisse.

Déjà fiché pour une affaire de violence

Dans la rue, il s’était jeté sur une jeune femme qui sortait de soirée et avait glissé ses doigts dans son intimité, relate L’Indépendant. En déposant plainte, elle l’avait reconnu parmi les photos que lui présentait l’officier de police judiciaire. Fiché pour une affaire de violence mais pas pour des infractions sexuelles, il a été condamné à quatre ans de prison dont un avec sursis et mise à l’épreuve.