Montpellier : Quelles sont les bonnes adresses pour dénicher de vieux jeux vidéo ?

JEUX VIDEO Ce week-end, au Parc Expo, le Mangame Show propose un espace consacré au rétrogaming, qui connaît un véritable essor. « 20 Minutes » a déniché pour vous à Montpellier les boutiques où les vieilles cartouches sont reines...

Nicolas Bonzom

— 

N. Bonzom / Maxele Presse

Ce week-end, le salon Mangame Show au Parc Expo de Pérols fera la part belle aux jeux vidéo rétros : sur 550 m2, l’association Entre 8 et 32 proposera de s’essayer à de vieilles machines, de la première Nintendo à la première Playstation.

« Si le rétrogaming connaît un véritable essor ces dernières années, c’est d’abord parce que les joueurs ressentent le besoin de se replonger dans de vieux jeux qui leur rappellent une époque moins anxiogène, où ils sentaient peut-être un peu mieux… C’est l’effet "madeleine". Et puis, il y a 20 ou 30 ans, les concepteurs de jeux vidéo misaient à fond sur le gameplay. C’est un peu moins le cas aujourd’hui, où la technologie a pris le pas », note Yann Chibane-Gimenez, président de l’association.

« De très bons jeux, longs, contrairement aux jeux d’aujourd’hui »

Envie de ressortir votre Megadrive du grenier ? 20 Minutes a déniché pour vous les quelques bonnes adresses à connaître à Montpellier avant de rebrancher votre machine. Dans la capitale héraultaise, les boutiques où le rétrogaming est roi se comptent sur les doigts d’une main… Dans le domaine, c’est Retrochips, à Gambetta, qui fait office de référence. C’est le seul magasin 100 % rétro de la ville.

Ici, on n’hésitera pas une seule seconde à ouvrir le capot de votre vieille console en cas de panne. Côté titres, on n’est pas loin de la caverne d’Ali Baba. « Nous avons 6.200 titres, d’Atari à la X-Box, note Gilles. Ce sont les cartouches de Nes et Super Nes qui ont le plus de succès. Ce sont de bonnes consoles, avec un gros catalogue et de très bons jeux, souvent longs à terminer, contrairement aux jeux d’aujourd’hui. »

>> A lire aussi : Notre portrait de Christophe Gagne, artisan du rétrogaming à Montpellier

« Une boutique de jeux vidéo se doit d’avoir un coin rétrogaming »

A Montpellier, plusieurs boutiques ont ouvert leurs étals aux vieux Street Fighter, Tetris, Mario et autres Sonic… C’est le cas d’ Ultima, à deux pas du Polygone, où le premier étage du magasin est entièrement consacré au phénomène rétrogaming.

« Une boutique de jeux vidéo se doit d’avoir un coin rétrogaming, confie David, gérant. On ne peut pas oublier qu’avant la Wii ou la PS4, il y a eu une histoire, et de très bons jeux… Il y en a pour toutes les bourses, mais les prix dépendent essentiellement de la rareté du titre, mais aussi bien sûr de son état : si le jeu est en boîte, avec sa notice, le prix est plus élevé. La série Zelda chez Nintendo fait partie des titres les plus prisés. »

« Ça commence à marcher très fort »

A Cartapapa, près des halles Laissac, spécialisé dans les jeux de cartes à collectionner, on mise également sur le rétro. « On s’y est mis depuis quelques mois, note Jérémie, employé du magasin. Et ça commence à marcher très fort. On vient tout juste de récupérer un très joli lot d’une personne qui a passé 15 ans de sa vie à écumer les brocantes, chaque dimanche, à la recherche de la perle rare… »

Enfin, les enseignes d’achat-vente, comme Cash Express (au Fenouillet, à Lattes), Cash Converters (à Pérols et dans le quartier Rondelet à Montpellier) ou Easy Cash (à Pérols) regorgent également de petites pépites qui raviront les fous de rétrogaming.