Gard : Le maire FN de Beaucaire porte plainte contre Carole Delga pour discrimination

POLITIQUE Julien Sanchez s'indigne que son contrat de ville ne soit pas signé par la présidente de la région. De son côté, la collectivité, dirigée par le PS, refuse les conditions imposées par l'élu...

Nicolas Bonzom

— 

Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire
Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire — APERCU/SIPA

La ville de Beaucaire (Gard), dont est le maire est Julien Sanchez (FN), va porter plainte contre Carole Delga ( PS), présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, pour discrimination envers personne morale à raison de l’opinion politique.

Dans un communiqué, la commune note qu’après « plusieurs relances et avertissements officiels, le contrat de ville de Beaucaire demeure en effet à ce jour le seul du Gard et de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées à ne pas être formellement signé par le conseil régional. »

Une « rupture d’égalité »

Selon la mairie FN, « cette rupture d’égalité (…) ne peut décemment demeurer sans suites. Beaucaire ne saurait en effet accepter un traitement de défaveur de la part de collectivités locales ayant le pouvoir d’attribuer des subventions ou de porter des projets sur le territoire. » La décision de déposer plainte a été décidée par un conseil municipal extraordinaire, où l’opposition a quitté la salle, en signe de protestation.

Sollicitée par 20 Minutes, la région confie qu’elle a « toujours été aux côtés des habitants de Beaucaire ». La collectivité précise que, depuis 2010, elle a investi sur la ville près de 15 millions d’euros, soit près de 1.000 euros par habitant.

Un lycée dans la balance

« Sur la seule année 2015, la première du mandat de M. Sanchez, l’investissement de la Région a connu une augmentation de 25 % par rapport à 2014. Pour 2016, deux projets majeurs seront lancés dans le cadre du Plan Marshall : une grande restructuration du lycée Paul Langevin pour plus de six millions d’euros, et la sécurisation des digues du Rhône entre Beaucaire et Fourques pour plus de 11 millions d’euros. »

La collectivité explique que la « seule raison pour laquelle la région ne peut pas pour le moment signer le contrat de ville en l’état, c’est parce qu’il pose comme objectif la construction d’un lycée à Beaucaire. Or, en plein accord avec le Rectorat, la Région construira bien un lycée dans le Gard mais ce sera à l’ouest de Nîmes, là où les besoins en termes de pression démographique sont les plus forts. »

La région parle d'« acharnement personnel déplacé » envers Carole Delga.