Montpellier: Quatre interpellations dans l'enquête sur le mineur tabassé à mort

FAITS DIVERS Le cadavre d'un adolescent de 17 ans avait été abandonné en pleine rue le 30 mars, aux abords de la cité Astruc, à Montpellier...

Olivier Aballain
— 
Illustration police judiciaire.
Illustration police judiciaire. — E.Frisullo / 20 Minutes

Le témoignage du survivant a été déterminant. Selon RTL, quatre personnes ont été interpellées, deux semaines après que le cadavre d’un jeune homme de 17 ans avait été découvert dans la cité Astruc.

Le matin du 30 mars, le corps de l’adolescent gisait en pleine rue, à proximité d’un autre individu âgé de 21 ans, retrouvé blessé et partiellement dénudé. Selon des témoins, une voiture venait de les expulser rue de Clémentville, sans même s’arrêter. Il s’est avéré plus tard que les deux hommes avaient été victimes d’un enlèvement suivi d’un passage à tabac.

Un règlement de compte piloté depuis l’Aude

Heureusement, le blessé a ensuite pu aider les enquêteurs. D’après les éléments récoltés, le drame pourrait découler d’un règlement de compte piloté par un trafiquant de drogue résidant à Capestang près de Béziers (Aude). Ce dernier aurait envoyé trois hommes en expédition punitive à l’encontre de trois autres personnes, auxquels il reprocherait d’avoir dérobé 15.000 euros après une soirée à son domicile.

Un premier protagoniste aurait été tabassé puis relâché, avant que ne vienne le tour des deux autres victimes. D’après RTL, l’enquête a conduit l’un des trois exécutants à se rendre à la police en début de semaine, avant que les trois autres suspects, dont le donneur d’ordre présumé, ne soient interpellés quelques jours plus tard.