Gard : Un pilote originaire de Belfort se tue sur une course automobile

FAITS DIVERS L'épreuve, l'une des manches du championnat de France de la Montagne, a été interrompue ce dimanche, à Sabran...

Nicolas Bonzom

— 

Illustration d'un véhicule de pompiers.
Illustration d'un véhicule de pompiers. — E. Frisullo / 20 Minutes

Un pilote de 32 ans s’est tué ce dimanche, lors d’une course automobile sur la commune de Sabran (Gard). Une erreur de pilotage pourrait être à l’origine de l’accident de son véhicule, une Formule 3.000. Selon Midi Libre, le pilote aurait été victime d’une « coulée d’eau » générée par la pluie et sa voiture aurait glissé.

« A l’arrivée des secours, le véhicule se trouvait encastré dans plusieurs arbres et son pilote était déjà en arrêt cardio-respiratoire », a indiqué l’officier de communication des sapeurs-pompiers du Gard, Sébastien Paletti. « Malgré les tentatives de réanimation, les secours ont dû constater le décès du jeune pilote », a poursuivi l’officier.

Un circuit fermé d’environ 3 km

« Le pilote âgé de 32 ans, et originaire du territoire de Belfort, était l’un des derniers participants à s’élancer sur la course qui se déroulait sur un circuit fermé d’environ 3 km », a par ailleurs précisé le commandant du groupement de gendarmerie du Gard, Stéphane Lacroix. La gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze est en charge de l’enquête.

La 46e édition de la course de côte de Bagnols-Sabran, l’une des manches de championnat de France de la Montagne de la fédération française du sport automobile (FFSA) a été suspendue. Elle rassemblait quelque 130 participants, avait démarré ce vendredi et devrait se terminer ce dimanche.