Evasion de loups: La gestion du parc du Gévaudan épinglée par le préfet de Lozère

ANIMAUX Les animaux se sont échappés à la suite d'un acte de vandalisme. Cinq ont depuis été retrouvés, mais au moins un resterait encore dans la nature…

N.B. avec AFP
— 
Des loups du parc scientifique du Gévaudan, en Lozère, située sur la commune de Sainte-Lucie, le 11 juillet 2012
Des loups du parc scientifique du Gévaudan, en Lozère, située sur la commune de Sainte-Lucie, le 11 juillet 2012 — PHILIPPE HUGUEN AFP

Le 8 mars, à la suite d'un acte de vandalisme qui n’a pas encore été élucidé, des loups s’échappaient du parc d’observation scientifique du Gévaudan, situé dans la commune de Sainte-Lucie, en Lozère.

Au moins six loups de Mongolie avaient disparu dans la nature par un portillon fracturé. Depuis, cinq sont rentrés au bercail, mais au moins un représentant de cette espèce protégée reste introuvable.

Huit loups non-identifiés

Face à cet incident, le préfet de Lozère annonce qu’il va engager une procédure de mise en demeure contre le responsable du parc après ces « dysfonctionnements ». Selon la préfecture, les opérations de comptage qui ont suivi « ont révélé une discordance entre les animaux effectivement dénombrés et ceux recensés et identifiés dans le registre de suivi du parc »

« Ce manquement est contraire aux dispositions réglementaires prévues par le code de l’environnement », reprend le préfet. Selon l’Office national de la chasse et la faune sauvage, au moins huit loups n’étaient pas identifiés.