Beaucaire: Le maire FN gagne son procès contre une enseignante qui l'avait traité de raciste

JUSTICE Syndiquée à CGT Education, l’enseignante avait taxé le maire de « membre d’un parti raciste et xénophobe » dans un communiqué syndical lu à haute voix. Elle va faire appel…

Jerome Diesnis

— 

Le maire Front National (FN) de Beaucaire, Julien Sanchez, dans son bureau, le 24 février 2015
Le maire Front National (FN) de Beaucaire, Julien Sanchez, dans son bureau, le 24 février 2015 — Pascal GUYOT AFP

Une enseignante de Beaucaire a été condamnée à 300 euros d’amende et 2.000 euros de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel de Nîmes. Membre de la CGT Education, elle était poursuivie pour outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique.

En lisant un communiqué syndical, elle avait taxé le maire Front national de Julien Sanchez et son adjoint Stéphane Vidal, de « membres d’un parti raciste et xénophobe », lors du conseil d’administration du lycée professionnel Paul-Langevin, le 17 juin. Fraîchement élu, l’édile y siégeait pour la première fois.

« Un comportement qui n’a rien à envier à celui de racailles »

Plusieurs enseignants du lycée avaient refusé de siéger ce jour-là. Dans un communiqué de presse, la municipalité de Beaucaire avait dénoncé le comportement de « quelques syndicalistes sans éducation, privilégiés, aigris et sectaires », qui n’a « rien à envier à celui de racailles ». Lui-même poursuivi pour ces propos, Julien Sanchez avait été relaxé le 12 janvier.

L’enseignante a annoncé à la sortie du procès son intention de faire appel de cette décision. « Cela fait partie d’un climat politique d’intimidation notamment à l’égard des syndicalistes », a-t-elle déclaré. Ce jeudi, le tribunal correctionnel de Nîmes rend par ailleurs son délibéré après la plainte pour discrimination de six commerçants maghrébins de Beaucaire. En cause, deux arrêts municipaux pris par le maire les 16 et 17 juin, au début du ramadan. Il avait interdit l’activité « des épiceries, primeurs et commerce de distribution de 23 heures à 8 heures ».