Journée internationale des femmes: A Montpellier, la parité c'est aussi pour le nom des rues

SOCIETE Désormais, il y aura autant de nouvelles rues baptisées aux noms de personnages féminins que masculins à Montpellier...

Jérôme Diesnis

— 

Un immeuble en construction le 17 août 2015 à Montpellier
Un immeuble en construction le 17 août 2015 à Montpellier — PASCAL GUYOT AFP

« Il n’y aura pas de nom de rue donné à un homme qui ne le sera pas à une femme ». Philippe Saurel, maire de Montpellier, a profité de la journée internationale de la femme pour mettre en place la parité sur les plaques de la ville.

Comme dans toutes les communes de France, le nombre de plaques en hommage aux hommes est bien plus important à Montpellier que celles rendant hommage aux femmes. Si aucune d’entre elles ne sera rebaptisée, le déséquilibre devrait peu à peu s’amenuiser à l’avenir.

>> A lire aussi: Plus douées à l'école, mais toujours moins payées

Montpellier soutenant sa croissance démographique par un très fort dynamisme immobilier, la ville s’étoffe régulièrement de nouvelles rues à baptiser.