Montpellier: Trois détenus accusés d'avoir tabassé un homme en prison mis en examen

JUSTICE L’agression s’est déroulée en pleine promenade, à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone…

Nicolas Bonzom

— 

La prison de Villeneuve-lès-Maguelone.
La prison de Villeneuve-lès-Maguelone. — N. Bonzom / Maxele Presse

Trois détenus de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault) devraient être mis en examen, ce jeudi, pour des violences volontaires ayant entraîné une infirmité permanente.

Le détenu de 19 ans qu’ils sont accusés d’avoir tabassé ce samedi dans la cour de promenade de la prison, se trouvait encore jeudi entre la vie et la mort, au service réanimation du CHU de Montpellier. Il souffrirait de fractures au crâne et de lésions cérébrales importantes, qui pourraient lui laisser des séquelles neurologiques. Le jeune homme était incarcéré depuis fin mai, pour un braquage à main armée.

Filmé par les caméras de surveillance

La violente agression dont il a été victime, vers 16 h 10, a été filmée par les caméras de surveillance de la prison. « Tandis qu’une cinquantaine de détenus entraient dans la cour, va naître une bagarre, note le procureur de la république de Montpellier, Christophe Barret. Les surveillants vont alors constater qu’un des détenus est resté à terre, inconscient… »

Un premier prisonnier, âgé de 24 ans, condamné à six reprises pour des faits de violences aggravées, aurait eu une première confrontation avec la victime, avant d’être rejoint par un deuxième, âgé de 19 ans, qui aurait fait chuter le jeune homme à terre.

Un troisième détenu serait ensuite intervenu et aurait porté un violent coup de pied dans la tête du prisonnier. La violente bagarre aurait été engendrée par « un motif des plus futiles », explique Christophe Barret : des échanges « de cigarettes » et « de sel » entre les prisonniers. Cette affaire, qui pourrait être jugée par la cour d’assises, fait encourir jusqu’à 30 ans de réclusions criminelles aux trois suspects.