Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. — BERTRAND GUAY / AFP

FAITS DIVERS

Nîmes: Un homme mis en examen après la découverte d'un cadavre dans un clic-clac

L'individu aurait reconnu avoir entretenu une relation depuis quelques semaines avec la victime et reconnu les faits...

Un homme de 50 ans a été mis en examen et écroué vendredi à Nîmes dans le cadre d'une enquête sur l'homicide d'une femme en février, dont le corps avait été découvert dans un clic-clac, a indiqué la procureur de la République de Nîmes Laure Beccuau.

L'homme qui a avoué les faits pendant sa garde à vue, avait été arrêté mercredi à Gattières (Alpes-Maritimes). «Une enquête de voisinage, des écoutes téléphoniques, mais aussi l'enquête dans l'appartement où a été découvert le corps de la victime ont conduit à l'interpellation de cet homme mercredi», a précisé Laure Beccuau lors d'une conférence de presse.

«Au cours de sa garde à vue, l'individu a déclaré avoir entretenu une relation depuis quelques semaines avec la victime et reconnu les faits», a-t-elle expliqué. «Le soir du 14 février, lui et sa victime auraient été fortement alcoolisés avant qu'une dispute éclate», a poursuivi la magistrate. L'homme «a déjà été condamné pour trafic de stupéfiant à 11 ans de prison en Espagne, mais est inconnu des services de police en France», a-t-elle précisé.

Le corps de la victime, âgée de 56 ans, avait été découvert dans le coffre de rangement d'un clic-clac le 14 février par deux occupants d'un appartement du centre-ville de Nîmes. «L'homme interpellé dans cette enquête est une connaissance du locataire de ce logement» qui «occupait ce dernier au moment des faits», a dit Laure Beccuau.