Réforme de l'orthographe : La ville de Nîmes ne veut pas en entendre parler

INSOLITE La suppression de l’accent circonflexe a quelque peu vexé la commune…

Nicolas Bonzom

— 

Le compte Twitter de Nîmes.
Le compte Twitter de Nîmes. — Nîmes

La réforme de l’orthographe, qui doit s’appliquer à la rentrée prochaine, est loin de faire l’unanimité. De son côté, la ville de Nîmes s’est rebellée, ce jeudi après-midi, sur son compte Twitter : « Nîmes sans son accent ? Même pas en rêve ! », a publié la commune, qui veut garder son circonflexe.

>>> Lire aussi : « Une réforme de l’orthographe ne peut fonctionner que si elle est acceptée par la communauté »

« Défendre notre couvre-chef »

La municipalité s’est même essayé au calembour pour faire passer son message « Laissez nous travailler du chapeau pour défendre notre couvre-chef », s’est insurgé la ville sur le réseau social.

Les Nîmois peuvent tout de même être (un peu) rassurés : ce jeudi, Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Education, a tenu à indiquer que « l’accent circonflexe ne disparaît pas puisque les deux orthographes peuvent continuer à être utilisées ».

 


Réforme de l’orthographe : Ce que ça change par 20Minutes