Montpellier: Une armée de bénévoles s'activent pour retrouver Lucas, disparu il y a dix mois

DISPARITION Samedi, une nouvelle campagne d'affichage d'avis de recherche a eu lieu à Montpellier, tandis que l'enquête piétine...

Nicolas Bonzom

— 

Des bénévoles affichent des avis de recherche pour retrouver Lucas, disparu en 2015.
Des bénévoles affichent des avis de recherche pour retrouver Lucas, disparu en 2015. — N. Bonzom / Maxele Presse

Voilà dix mois que Lucas n’a pas donné signe de vie. Le 18 mars dernier, l’adolescent de 16 ans disparaissait à Bagnols-sur-Cèze (Gard), tandis qu’il devait se rendre à un cours de piscine… Depuis, une armée de bénévoles s’activent pour aider les parents et la police à retrouver ce lycéen sans histoire.

Un fichier Snapchat sur le portable de Lucas

Samedi, une quinzaine d’entre eux ont sillonné Montpellier, pour coller des avis de recherche de Lucas sur les vitrines des commerces du centre-ville. « Plus on affiche, et plus les gens vont s’imprégner du visage de Lucas, et nous augmentons les chances d’obtenir des témoignages », souligne Claude, l’une des bénévoles.

Les bénévoles de l’association Retrouvons Lucas sur la Comédie. - N. Bonzom/Maxele Presse

 

Pour l’instant, les centaines de témoignages recueillis par le SRPJ de Montpellier n’ont rien donné, même si certaines personnes disent avoir aperçu l’adolescent. Seul élément concret : un fichier Snapchat a été reçu l’après-midi de sa disparition sur le smartphone de Lucas…

« Aucune piste concrète »

Mais le réseau social, placé sous législation américaine, refuse pour l’instant de donner des détails sur cet envoi qui pourrait avoir incité le jeune homme à disparaître : qui lui a envoyé ce message, et que contenait-il ? « Un enlèvement ? Un rendez-vous amoureux dont il n’aurait pas voulu parler à ses parents ? Un départ forcé ? Il n’y a aucune piste concrète », soupire Nadine, qui colle des affiches au Polygone.

Pour faire parler de cette disparition, les 900 membres de l’association Retrouvons Lucas s’appuient aussi sur des célébrités, qui ont posté des selfies : Maurane, marraine de la cause, l’ancien footballeur du MHSC Rémy Cabella, ou Bernard Werber. « On espère ne pas commémorer pas les 1 an de sa disparition, et qu’il sera retrouvé avant », soupire un bénévole.

Dans un message posté ce dimanche sur les réseaux sociaux, Eric et Nathalie Tronche, les parents de Lucas, remercient les nombreux bénévoles qui s’activent depuis plusieurs mois. « En cette nouvelle année 2016, nous espérons bien évidemment le retour de Lucas », confient également les parents de l’adolescent, qui assurent que tous ces soutiens leur ont réchauffé le coeur, et leur a permis « de ne pas sombrer ».

Pour tout témoignage : 04 67 99 35 97 (SRPJ).