Hérault: Le père de Raphaël, mort en Syrie, dénonce le milieu djihadiste lunellois

justice Il va déposer une nouvelle plainte contre « tous ceux qui ont participé à l'approche et à l'endoctrinement » de son fils....

C.D.

— 

La commune de Lunel, près de Montpellier.
La commune de Lunel, près de Montpellier. — Google Maps

Leur fils Raphaël est mort dans un bombardement en Syrie en octobre 2014. Estimant leur première plainte contre X déposée en mars 2015 auprès du parquet de Montpellier toujours sans réponse, cette famille de Lunel (Hérault) s’apprête à de nouveau porter plainte. L’avocat du père de Raphaël, Me Jean-Robert Phung, a en effet indiqué à France 3 Languedoc-Roussillon que la plainte serait portée « contre tous ceux qui ont, dans le Lunellois, participé à l’approche et à l’endoctrinement » de son fils et des autres jeunes Lunellois partis en Syrie.

A lire aussi : Lunel, nid de djihadistes ?

Raphaël avait rejoint la Syrie en juillet 2014, à l’âge de 23 ans. Lors du dépôt de la première plainte, Me Jean-Robert Phung expliquait qu’il s’y était rendu pour « un service civil et non pour aller dans un camp de combattant ». Il indiquait aussi que Raphaël s’était converti à partir de 2010 et avait été endoctriné sous l’influence de la mosquée de Lunel et d’une association sur laquelle « il faudra bien un jour enquêter ».

En janvier 2015, une opération anti-djihadiste dans cette commune de 26.000 habitants avait mené à l’interpellation de cinq personnes.

 


Lunel : Six djihadistes tués à l’étranger… par 20Minutes